La Slow Cosmétique (2)

La “Mention Slow Cosmétique” en détail

Nous avons vu dans notre précédent article, la Slow Cosmétique (1) que l’Association Slow Cosmétique avait créé la “Mention Slow Cosmétique”, sorte de label garantissant le respect des principes de ce concept.

Elle garantit aux consommateurs soucieux de leur environnement et de leur santé l’utilisation de produits cosmétiques « propres » et « raisonnables. C’est une sorte de récompense attribuée aux entreprises qui fabriquent des produits répondant à ces exigences.

Par qui est décernée la “Mention Slow Cosmétique” ?

Par l’Association Slow Cosmétique qui regroupe des bénévoles, des consommateurs, tous animés par la philosophie de cette tendance à visée écologique et économique. Chacun d’entre nous peut devenir membre de cette association et faire part de ses découvertes ou expériences en matière de Slow Cosmétique.

Quels sont les critères d’attribution de cette mention ?

Les produits doivent répondre aux recommandations de la charte  (lien en fin d’article), en particulier les 4 points suivants :

  • écologique
  • sain
  • intelligent
  • raisonnable

Les marques et enseignes qui respectent ces pratiques sont ainsi valorisées pour leurs formules propres et leur marketing raisonnable, par l’attribution de cette mention.

L’évaluation se fait en attribuant de 1 à 3 étoiles (comme le Guide Michelin …)

  • 1 étoile : la marque répond à plus de 60 % des critères
  • 2 étoiles : la marque répond à plus de 75 % des critères
  • 3 étoiles : la marque répond à plus de 90 % des critères

Plus de 200 marques portent à ce jour cette Mention.

Il serait trop long de les citer toutes, mais pour plus de détails, vous pouvez consulter la liste des marques lauréates (lien en fin d’article).

Quels ingrédients faut-il éviter ?

En Europe, la loi oblige les fabricants à faire figurer sur leur emballage la liste complète des ingrédients suivant la nomenclature INCI (International Nomenclature of Cosmetic Ingredients).

La liste INCI représente la liste des ingrédients dans l’ordre décroissant de leurs quantités, précédée de la mention « ingrédients ». Cependant, les ingrédients dont la concentration est inférieure à 1 % peuvent être mentionnés dans le désordre après ceux dont la concentration est supérieure à 1 %.

  • Les noms latins désignent fréquemment des extraits naturels de plantes.

  • Silicones : les terminaisons en « -one » ou en « -ane » sont des dérivés du silicone : ils ne sont pas toxiques pour la santé mais très polluants pour l’environnement car non biodégradables.

  • Les noms en PEG, PPG, BHT, SLS ne sont pas bons pour l’environnement.

  • Les dérivés des parabens sont également à éviter : methylparaben, benzylparaben, ethylparaben

  • Petrolatum et paraffinum sont des dérivés pétrochimiques.

  • BHT et BHA : le BHT (Butylhydroxytoluène) et le BHA (Butylhydroxyanisole), font partie des substances les plus dangereuses ; elles sont connues pour modifier le système immunitaire dans les test sur des animaux.

  • Le toluène : c’est un solvant de nombreux vernis à ongles, appartient aux substances préoccupantes pour leur potentiel cancérigène, mutagène et reprotoxique…

  • Les nitrosamines sont des composants problématiques, qui ont été mis en lien avec des tumeurs dans le foie et les reins.

Source Conso Globe (lien en fin d’article)

Pour terminer …

La Slow Cosmétique est véritablement une démarche de qualité pour préserver notre environnement, et surtout … notre santé.

Notre prochain article traitera de manière plus concrète comment passer en mode Slow Cosmétique.

Liens mentionnés dans cet article

La Charte Slow Cosmétique

Les marques lauréates

La nomenclature INCI


 

Pour recevoir notre FORMATION GRATUITE